18 novembre 2018, une ronde de laine à M sur m

Parmi tous les hommages  à l’occasion du centenaire de la fin du premier conflit mondial, parmi le « bruit du temps« , il y a eu la Ronde de laine à M sur m.

C

De la laine et du bleu sur le chemin de ronde des remparts de Montreuil sur mer.

Des heures de tricot, des pensées pour ceux qui sont morts, une écriture de laine, parsemée de quelques mots, un tour-presque, une centaine de participants -presque, un moment unique permettant à chacun sa ronde , sa ligne, son chemin, simplement ensemble ce jour là.

Ce bleu n’appartient à personne
Il n’est ni le bien des hommes ni le royaume des dieux. Il circule et se répand, distribuant partout la matière mobile de son propre rêve. Le fini et l’inachevé échangent en lui leurs vertus. S’il n’est point d’âme ni de principe, au moins existe-t-il ce bleu, toujours près de s’entrouvrir dans la grisaille des jours, offert à quiconque et pour rien, telle la paume d’une main vide, et telle une promesse dont chacun doit savoir qu’elle ne sera point tenue. C’est bien ainsi : cette lumière sur notre misère, cette beauté proche de notre mort. de quoi écrire encore des livres, peindre des toiles, aimer, et composer de la musique. Pour essayer de retenir contre soi le jour. Et pour toujours plus de misère, mêlée avec plus de beauté. Aussi longtemps que nous le pourrons, nous accompagnerons du bout des doigts le temps qui passe.
Jean-Michel Maulpoix
Extrait d’une Histoire de bleu

15ABCDEIJKZ58Z56MRSUVW

XYZ

Z1Z2Z3Z4Z5Z6Z7Z8Z9Z10Z11Z14Z15Z16Z17Z18Z19Z20Z21Z23Z24Z25Z26Z27Z28Z29Z30Z31Z32Z33Z34Z35Z37Z38Z39Z40Z43Z41Z44Z45Z48Z49Z50Z52Z47

LT

 

 

tour.jpg

Au fur et à mesure que le déroulement des lignes et boules de laine nous emmenait bien plus loin que prévu, au fil de l’étonnement et de l’émotion de saisir l’ampleur des gestes réunis pour confectionner cet hommage silencieux et éphémère, un poème qui me faisait sourire à l’école, s’est mis à me trotter dans la tête :

 

Une fourmi de dix-huit mètres
Avec un chapeau sur la tête
Ça n’existe pas, ça n’existe pas

Une fourmi traînant un char
Plein de pingouins et de canards
Ça n’existe pas, ça n’existe pas

Une fourmi parlant français
Parlant latin et javanais
Ça n’existe pas, ça n’existe pas

Une ronde de laine de 2,4 km

sous le ciel bleu de M sur m

 

 

Ça n’existe pas, ça n’existe pas
Et pourquoi… pourquoi pas

Robert Desnos (ou presque)

 

Immense merci à tous ceux et celles qui ont dit « pourquoi pas »

 

12345678911121013141617181920 bis couv20 couv2122232425262728293031323334353637383940

 

Isabelle Baudelet, pour la Ronde de laine à M sur m

 

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s